En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

dimanche 3 août 2014

Les Affamés : Chroniques d'une jeunesse qui ne lâche rien, de Léa Frédeval


Je viens de terminer la lecture de ce petit livre et j'avoue que je suis assez sidérée (c'est-à-dire dans un état proche de la sidération), pour ne pas dire littéralement scotchée à ma chaise. Pas par le livre lui-même. D'un point de vue littéraire, c'est écrit correctement, sans plus. D'ailleurs, il reste pas mal de coquilles, de fautes d'orthographe, preuve que les éditeurs devraient au moins embaucher des correcteurs et ne pas faire trop confiance aux correcteurs électroniques du type de celui de Word par exemple, mais vu la conjoncture économique, je crois que je n'ai pas fini de prêcher dans le désert. Sur le plan stylistique, c'est écrit comme on parle, la langue est imagée sinon belle, facile d'accès... bref, un livre simple à lire, souvent drôle même si le fond fait plutôt froid dans le dos pour l'adulte de plus de trente ans que je suis devenue.

Léa Frédeval a 22 ans. Elle décrit ici sa vie quotidienne, celle de milliers d'autres jeunes de son âge, sans naïveté ni insouciance. De la recherche d'un stage à l'inscription à Pôle Emploi, de l'amour inconditionnel pour le smartphone à la défonce ou à la gueule de bois, de nombreux aspects de la vie estudiantine et pré-trentenaire sont abordés, mettant en lumière cette génération qui m'est quasiment étrangère et que, pourtant, je côtoie régulièrement mais que je ne comprends qu'à grand-peine. Ce livre me permet d'approcher un peu – un tout petit peu – de la réalité que vivent Léa et nombre d'autres jeunes gens de son âge, sans pour autant que le tableau brossé ici soit une image pleine et entière de la jeunesse d'aujourd'hui. Parce que non, ce n'est pas parce que j'ai passé la barre fatidique des 35 ans que je ne vois jamais de jeunes. Simplement, ceux que je côtoie ne me semblent pas vraiment vivre la même chose que Léa et ses amis. Faut-il y voir la différence de réalité qu'elle souligne entre les jeunes de la région parisienne et ceux de province ? Ou vivons-nous dans des réalités, des mondes différents parce que les moins de 30 ans ont grandi avec Internet et les téléphones portables quand nous avons découvert le réseau mondial à l'université et avons eu notre premier portable au début de notre vie active ?

En tout cas, tout ceci m'amène à une interrogation cruciale : au vu de la jeunesse décrite ici, comment seront, demain, les adultes ? Que transmettront-ils à leurs enfants (si jamais ils en ont) ? Quelle société bâtiront-ils ? Quel sort réserveront-ils à ceux qui, aujourd'hui, ne sont que des enfants ?

Paru aux éditions Bayard, 2014. ISBN : 97862-227-48700-0.