En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

mardi 9 juillet 2013

La Voyageuse de nuit, de Françoise Chandernagor



La Voyageuse de nuit, c'est Olga Sarov, fille de Micha et de Solange. Micha est immégré Russe, échoué dans le Limousin, ancien maquisard, résistant, gérant du bar du village, hérité de son beau-père. Olga, marié à un marin Breton, Yvan Le Guellec, est aussi mère de quatre filles, Katia, qui raconte l'histoire, Véra, Sonia et Lisa.

Olga, malade, coupe toute communication avec son entourage. Elle ne parle plus, n'ouvre plus les yeux, ne se déplace plus... Ce sont ses filles qui s'occupent d'elle, lui donnent à manger, font sa toilette... jusqu'à son hospitalisation au service de soins palliatifs. Et qui finissent par ouvrir les yeux sur leur vie, ce qui les sépare, ce qui les rapproche, sur leur mère aussi, si présente, si proche, si volontaire.
Ce roman est l'histoire de l'agonie et de la mort d'Olga, mais aussi de sa famille, de ses filles, de la façon dont tous (le père aussi) vivent cette période délicate. Et de l' « après », la manière dont chacun tourne la page, fait son deuil de cette mère si présente, presque « envahissante ». Une vraie Mater familias en tout cas.

J'ai dévoré ce roman. C'est formidablement bien écrit, avec des chapitres un peu à part, permettant d'entrer dans la vie des trois soeurs de Katia, au cours du récit de celle-ci. On y découvre les caractères des différents membres de cette famille, leur vécu, leurs secrets, leurs troubles et leurs déboires. On y voit aussi leur affection mutuelle, leurs incompréhensions, leurs questions...

Le seul reproche que je ferais à ce roman, c'est la fin. Un peu trop bizarre pour moi, un peu trop laissée en suspens. Il n'y a pas de réelle fin, les personnages sont laissés « en plan », comme si le livre n'était pas terminé. Il ne s'agit pas, à mon sens, d'une « fin ouverte » comme on en voit dans de nombreux romans, mais d'une vraie coupure, comme si l'auteur s'était arrêtée en plein milieu, comme si elle n'avait plus rien à dire alors que son histoire n'est pas terminée. J'ai cherché un « tome 2 » et n'en ai pas trouvé. Je vais donc devoir me contenter de cette pseudo-fin, mais j'avoue être déçue, parce que je me suis attachée aux personnages et j'aimerais bien savoir comment ils vont s'en sortir...
Malgré ce petit bémol, ce roman reste excellent !

Paru aux éditions Gallimard, 2007. ISBN : 978-2-07-078122-5.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire