En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

mardi 29 mai 2012

357 Magnum, de Christine Boetsch-Klee




J'ai rencontré Christine au salon du livre de Colmar, dont je vous ai déjà parlé ici, à la fin du mois de novembre 2011. Elle était assise à deux chaises de la mienne et nous avons beaucoup discuté et sympathisé en attendant le lecteur. Au stand se trouvant de l'autre côté de l'allée, il y avait foule... Mais il faut dire aussi qu'il y avait Richard Bohringer et Guy Marchand. Nous ne sommes pas aussi connues qu'eux, mais se dire que l'espace de quelques heures, ils étaient à quelques mètres de nous, c'est assez marrant quand même.
Christine enseigne le Français dans le secondaire, est sociologue de formation et à ses heures perdues, comme beaucoup, elle écrit. A force de discuter avec elle, j'ai été intriguée par ses nouvelles et ai fini par acheter son recueil, parce que c'est un genre que j'apprécie de plus en plus. Je ne le regrette d'ailleurs pas. D'abord, elle me l'a bien sûr dédicacé (nous étions là pour ça !) et puis je me suis bien amusée à la lecture, même si au final, c'est assez inégal (certaines nouvelles m'ont beaucoup plu, d'autres ne m'ont pas intéressée du tout).
Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est l'esprit de ces nouvelles : noires sans être gores, drôles frisant le cynisme sans dépasser la limite pour moi acceptable, horribles sans trop en dire... La plupart sont très courtes, dans un style lapidaire et très rythme. En résumé, un bon moment de lecture.
Alors de quoi ça parle ? De la mort, de la folie, de la vie... ça bascule parfois dans le fantastique, la cruauté ou l'absurde... on y trouve un imaginaire débridé exactement comme je les aime. Le seul reproche que je ferais à ce recueil, c'est que les textes y sont presque trop courts ou manquent un peu de profondeur parfois. Mais au final, plusieurs semaines après la fin de ma lecture, il me laisse une impression très agréable, avec un petit goût de « reviens-y ».

Paru aux éditions Jérôme Do. Bentzinger, 2011. ISBN : 978-2-849602-70-6.

4 commentaires:

  1. bonjour Amélie,
    C'est par hasard que je tombe sur votre blog, mon mari vient en effet de faire une recherche sur le bouquin 357 magnum histoire de voir ce qu'il en est de sa diffusion sur la toile. Je voulais vous remercier, pour votre critique qui est très juste. J'ai fait le choix de nouvelles très courtes parce qu'en fait je suis très paresseuse, même si cela demande un travail particulier sur la langue. Aujourd'hui, ce petit bouquin est derrière moi, je suis sur d'autres projets, je viens de déposer un manuscrit chez un éditeur de littérature jeunesse, et un autre pour un ouvrage polémique sur l'enseignement ...
    Et vous ?
    En tout cela a été une bonne surprise pour moi (même si j'en ai pris connaissance avec retard)
    Bonne continuation à vous et bonnes fêtes de fin d'année
    C.KLEE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Christine, quelle joie d'avoir de vos nouvelles ! (c'est le cas de le dire !). Je garde un très bon souvenir de votre recueil effectivement... Pour ma part, j'ai trois ou quatre projets en cours, un quatrième enfant est venu agrandir la famille, je suis en congé parental et je manque de temps pour tout ! Je ne perds pas espoir de continuer à écrire ! Belles fêtes à vous aussi !

      Supprimer
  2. hey ! à raison d'une fois tous les 4 mois on devrait finir par se rencontrer à nouveau ! je cherche un moyen pour mettre votre commentaire sur ma page linkedin mais je n'y arrive pas ... (snif)
    Pour ma part, suis en attente de réponse pour mes manuscrits ...
    Quelle bonne nouvelle j'apprends ! Quatre enfants c'est formidable, j'en voulais quatre aussi mais mon mari a paniqué.
    A un de ces jours peut-être
    Christine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas du tout comment fonctionne Linkedin... un lien vers cette page, peut-être ?
      Je vous rassure : au début, mon mari a "paniqué" lui aussi, mais il est finalement très heureux de l'arrivée de notre petite fille ! :) A bientôt j'espère !

      Supprimer