En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

mercredi 24 avril 2013

Home, de Toni Morrison


Ce court roman (153 pages) m'a envoûtée. Je venais de finir « Wilderness », beaucoup plus long, plus descriptif et dont l'un tes thèmes majeurs – la guerre de Sécession – m'avait laissée un peu chamboulée tant les horreurs décrites sont marquantes. Là, je me retrouvais de nouveau plongée au cœur des États-Unis, dans les années 1950. Juste après la la Seconde Guerre Mondiale, au beau milieu d'une autre guerre, celle de Corée.
Et pourtant, il ne s'agit pas ici de guerre, en tout cas pas au sens militaire du terme. Ce livre raconte l'histoire de Franck, soldat américain, jeune homme noir dans l'Amérique de la Ségrégation, et de sa sœur Ycidra, « Cee », aimée et protégée par son grand frère.

La 4e de couverture parle, à propos de cet ouvrage, de « concision ». J'avais plutôt à l'esprit le mot « densité ». Il est question ici de l'enfance, de la guerre, du racisme, de l'exploitation, de la pauvreté, et de tant de choses encore.
On suit en parallèle l'enfance et l'histoire de Franck et Cee, mais aussi leur vie présente, leur évolution et, finalement, leur maturation, comme si le lecteur assistait en réalité à leur entrée à tous deux dans l'âge adulte.
Vingt-quatre heures après la fin de ma lecture, j'ai du mal à trouver les mots pour écrire ce que j'ai ressenti en refermant ce livre. Je me suis sentie envoûtée, envahie par des sentiments très forts, évoquant la rage de vivre, la force d'avancer malgré le mal, les difficultés, les pièges, les traîtres mais aussi la haine de soi ou la honte...
Oui, un roman court mais dense, intense, porteur. Point ici de misérabilisme. Au contraire, ce roman dégage une force de vie et une énergie positive incroyables ! Du bon. Du très bon, même.

Paru aux éditions Christian Bourgeois, 2012. ISBN : 978-2-267-02383-1

2 commentaires:

  1. Malgré une thématique très sombre j'ai, comme toi, souligné l'espoir, l'énergie que dégagent ce livre notamment avec les femmes noires qui s'occupent de Cee sans complaisance mais avec beaucoup de bon sens et de respect. Presque une ode à la vie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une jolie description que tu fais de ce roman ! Une ode à la vie, où l'espoir est en filigrane malgré les difficultés rencontrées par les différents protagonistes... C'est tout à fait ça !

      Supprimer