En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

samedi 6 avril 2013

Wilderness, de Lance Weller


Le roman s'ouvre sur un prologue où le lecteur rencontre, en 1965, une femme appelée Jane Dao-ming Poole. Elle vit dans un studio d'une maison de retraite, elle est veuve et aveugle. Et elle se remémore des bribes de sa vie, notamment à propos de son histoire familiale tourmentée.

Ce n'est que plus tard, à partir du premier chapitre, que le lecteur fait la connaissance d'Abel Truman, deuxième "père" de Jane, en 1899 et en 1864, pendant la guerre de Sécession. Il vit dans une cabane au bord du Pacifique Nord Ouest, avec pour seul compagnon son chien. Il a survécu à la bataille de la Wilderness, trente ans plus tôt, en 1864, et il vit hanté par son passé douloureux. La violence le rattrape le jour où il est attaqué par deux hommes qui lui volent son chien après l'avoir blessé et laissé pour mort. Il part à leur recherche et c'est tout son périple, avec les rencontres qu'il fait que l'on suit, en parallèle de cette année 1864 où on le retrouve dans la Wilderness.

J'ai beaucoup aimé ce roman, même si j'ai au départ été quelque peu interloquée par la structure du texte et des phrases de l'auteur. Si Lance Weller est un auteur contemporain, il est loin des standards de l'écriture actuelle, qui use et abuse des phrases courtes, incisives, directes. Ici, ce qui m'a marquée, c'est justement cette écriture presque à contre-courant, poétique, descriptive, usant de phrases longues, voire des phrases nominales... J'avoue que cela faisait longtemps que je n'avais plus lu ce type de texte. J'ai même eu quelques difficultés du fait de la langue, justement, parce que je me laissais porter par la sonorité des mots, leur poésie, et que les images qui naissaient dans ma tête me perdaient dans le récit, au point de m'obliger à relire certaines phrases pour comprendre le texte. Est-ce ma fatigue actuelle ? En tout cas, il m'a fallu, du coup, un certain temps pour entrer dans le texte et l'histoire, mais avec quel plaisir !
Mention spéciale, donc, au traducteur, François Happe, qui a su retranscrire la poésie de l'écriture de Lance Weller !

Paru aux éditions Gallmeister, 2013 (Nature Writing). ISBN : 978-2-35178-059-6

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire