En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

mercredi 20 mars 2013

Digne d'une reine, de Giulio De Vita et Yves Sente


Digne d'une reine est le troisième tome de la série Kriss de Valnor, l'un des spin-off de la série Thorgal, regroupés sous l'intitulé Les Mondes de Thorgal. Oui, je sais, c'est un peu compliqué, ces séries dans les séries... D'autant plus qu'il existe aussi la série Louve et que Thorgal, la série-mère, continue (on arrivera bientôt au numéro 34, à paraître). Par ailleurs, un nouveau « monde » s'ouvre sur La jeunesse de Thorgal. Bref, on n'a pas fini d'en parler, et surtout de s'y perdre.

Je suis fan de Thorgal depuis mon adolescence, avec une grande préférence quand même pour les vingt premiers albums en gros. Mais le personnage de Kriss de Valnor, rencontré dès le début de la série, m'a toujours fascinée. C'est un peu l'antithèse de Thorgal : la noirceur, la beauté, le cynisme et l'habileté de cette femme sont finalement comme le reflet inversé de Thorgal et expliquent, pour moi, l'impossibilité pour ces deux-là de se séparer réellement. Mais bon, là, on est dans la pure spéculation, hein !

Ici, le lecteur est propulsé dans la vie de Kriss de Valnor (sans Thorgal, donc), après sa mort et sa « résurrection » suite à la Sentence des Walkyries (tome 2). Kriss se réveille dans le monde réel, où elle a été soignée par une femme, mais a oublié ce qu'elle fait là... Il semble que dans le monde de Thorgal, les héros aient du mal à quitter leur vie ! De même, l'oubli, le fait d'être propulsé dans un monde que l'on ne connaît pas, font partie des thèmes récurrents de la série. A plusieurs reprises, Thorgal se retrouve amnésique, dans un monde qu'il ne connaît pas, où il se trouve être le jouet des Dieux et des puissants de ce monde... C'est un peu le cas ici aussi, d'une autre manière. En particulier, on suit aussi l'histoire du pays où Kriss se trouve à ce moment-là, fait de guerres intestines, de combats, de rapines... Le royaume est en proie à une guerre des chefs et Kriss et son amie se retrouvent au cœur du conflit.

Malgré le changement d'auteurs (la série Thorgal a été créée par Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski), l'univers recréé par ceux qui ont pris la suite est plutôt fidèle à la série originale. On y retrouve les mêmes ingrédients, un graphisme proche, même si Giulio De Vita a son propre trait et qu'une nette différence se voit entre le dessin de Rosinski et le sien. Il existe toutefois une sorte de parenté graphique entre les deux, qui donne une certaine cohérence à l'ensemble.
Du point de vue du scénario, l'intrigue ne m'a pas vraiment surprise : l'univers de Thorgal est peuplé de ces guerres intestines et de ces luttes de pouvoir. Le seul élément nouveau est l'orientation sexuelle de Kriss de Valnor, même si, là encore, il s'agit d'un prolongement de ce que la série Thorgal laissait sous-entendre sans aller jusqu'à le dire explicitement... L'homosexualité est un thème plutôt porteur, en ce moment, voire très « politiquement correct »... (ceux qui ont lu mon autre blog savent ce que je pense des questions sociétales du moment). Il s'agit ici, heureusement, d'une bande dessinée. Mais ce thème de l'homosexualité m'a laissée quelque peu interloquée : même si la relation en elle-même n'est pas le ressort principal de l'intrigue, il n'en demeure pas moins qu'il sous-tend une bonne partie de l'histoire et lui donne un relief qu'il n'aurait sans doute pas autrement.

En résumé, cette bande dessinée m'a plutôt bien plu, même si certains de ses aspects me laissent songeuse. Comme si l'homosexualité devait être forcément évoquée de nos jours...
Par ailleurs, il y a quand même un petit « quelque chose » qui m'ennuie : le fait que tout soit presque aussi prévisible que ça... Comme si, justement, les auteurs ne voulaient pas trahir la série originale et décidé de mettre de côté leur propre créativité ? Entre cohérence et originalité, mon cœur balance...

Paru aux Editions Le Lombard, 2012. ISBN : 978-2-8036-3129-2.

2 commentaires:

  1. Je suis aussi "fan" depuis de longues années et je ne l'ais pas encore achetée...Mais il est vrai que ce n'est pas toujours évident de s'y retrouver. En tout cas merci de votre avis et de votre analyse, je vous dirais après lecture mon ressenti :)

    RépondreSupprimer