En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

mercredi 20 février 2013

Largo Winch, tome 18 : Colère Rouge, de Jean Van Hamme et Philippe Francq


En allant à la librairie pour y trouver le dernier album de Roger Leloup, je suis tombée sur le dernier de Largo Winch. Les deux séries n'ont pas grand-chose à voir entre elles, si ce n'est la nationalité de leur auteur, mais je les apprécie toutes les deux (avec une nette préférence pour Yoko Tsuno, mais j'avoue avoir été quelque peu séduite par le charme de Largo. On ne se refait pas).

Donc, Largo Winch. Il faudrait que je vérifie dans ma bibliothèque, mais à la lecture de ce tome, j'ai eu un doute : ai-je lu le précédent ? Ces histoires fonctionnant toutes sous forme de diptyques, il est assez indispensable d'avoir lu le tome impair qui précède le tome pair pour comprendre l'histoire, en général. Et j'avoue me faire régulièrement avoir dans cette série, ce qui m'oblige à rechercher les épisodes qui manquent à ma « culture ». C'est mon libraire préféré qui est content !
Heureusement, la première page offre un récapitulatif de la première partie, permettant au lecteur de s'y retrouver même s'il n'a pas lu (ou s'il a oublié) le tome précédent. Donc, merci, ça va, l'honneur est sauf, je pense même avoir compris l'histoire !

Ce tome s'ouvre sur le passé, les années 80, en Géorgie. Nério Winch, le père de Largo, est en pourparlers avec le Ministre de l'Équipement et réside sur place. Il y rencontre une jeune femme dont le rôle est de prendre soin de Nério durant son séjour... et il faut croire qu'elle s'y emploie très bien. Trois mois plus tard, à New York, on retrouve Nério face à une demande d'immigration de cette jeune femme, qui se dit enceinte de lui.
La révélation de cet album, c'est donc que Nério a un autre héritier (ou une héritière) que Largo, et c'est là tout l'objet de l'intrigue de ce tome.
Bien sûr, la mère de l'héritier et l'héritier retrouvent Largo et veulent récupérer l'héritage.
Dans le même temps, on retrouve le fidèle compagnon de Largo, Simon, à Lucerne, où il est libéré de prison par sa « fiancée » et son avocat, à la condition qu'il se marie avec la fiancée en question...

Comme d'habitude, dans cette série, on oscille entre le sérieux de l'aventure où se trouve plongé Largo et les frasques de Simon Ovronnaz et sa capacité à se mettre dans des situations abracadabrantes dont il a en général quelques difficultés à se sortir seul.
L'essentiel de l'intrigue est évidemment dans l'histoire de Largo, dont je ne vous parlerai pas pour ne pas gâcher le suspense pour ceux qui voudraient lire cette bande dessinée.

Pour ma part, si j'ai passé un bon moment à la lecture de ce tome, je n'en garde pas la même impression que pour les premiers de la série, qui m'avaient laissé un souvenir palpitant. Est-ce dû au fait que j'ai sans doute raté le début (Mer Noire) ou bien un signe de mon manque d'intérêt actuel pour cette série ? Il semble que mes goûts en matière de lecture, et notamment en matière de bande dessinée, soient en train de changer. Des séries qui m'intéressaient par le passé me tentent moins maintenant, d'autres qui ne m'attiraient pas du tout m'enthousiasment réellement, comme, l'an dernier, la série Aquablue (pas la plus récente, pourtant, comme quoi la qualité d'une série n'est pas forcément liée à son actualité, là encore, il doit s'agir d'un enfoncement de porte ouverte, que mes lecteurs m'en excusent). Autre explication : il peut également s'agir là de l'essoufflement d'une série, ou d'un manque de renouvellement des auteurs. Mais peu importe, comme je le disais plus haut, si cette bande dessinée ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, au moins, je me souviens avoir passé un bon moment de détente à sa lecture. N'est-ce pas ce que l'on peut aussi demander à une bande dessinée ?

Paru aux éditions Dupuis, 2012. ISBN : 978-2-8001-5360-5.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire