En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

samedi 9 février 2013

Loin de Chandigarh, de Tarun J. Tejpal


Il y avait un certain temps que je voulais lire ce livre. Et je ne sais toujours pas pourquoi. Besoin d'exotisme ? Couverture attrayante ? Pour tout dire, je l'avais acheté, mis dans ma PAL, et l'y avais laissé, au point de totalement l'oublier et de le racheter !
Bref, un acte manqué pour dire que ce livre devait quand même sérieusement m'attirer pour que j'en arrive là ! Finalement, j'ai laissé un exemplaire dans notre maison à vendre, pour les futurs propriétaires (s'il y en a un jour), et j'ai ouvert l'autre.

L'histoire semble commencer par la fin. Un journaliste constate un matin que son désir pour sa femme, Fizz, s'est émoussé, et finalement totalement tari. Au point qu'on sait dès la première page que Fizz est partie, le laissant seul avec les affres de la création (le journaliste espère écrire un jour un roman, un best-seller peut-être, et n'y parvient pas !).
On suit, ou plutôt on tente de suivre, dans ce roman, la naissance et l'évolution de ce couple. J'avoue avoir eu du mal à la lecture : rien, aucun des faits évoqués ne l'est dans l'ordre. On passe de la fin de l'histoire à son apogée, puis à l'histoire que le jeune homme écrit... Je suis plutôt cartésienne, et j'ai un peu de mal avec les histoires en désordre qui, pour moi, se doivent d'avoir un début et une fin. C'est l'aspect qui m'a le plus dérangée à la lecture, juste avant le second : il y est beaucoup (bien trop à mon goût) question de la vie sexuelle du couple. Finalement, je me suis dit qu'on s'en fichait un peu, de leurs ébats, et ces passages m'ont quelque peu lassée.

Ceci dit, je reconnais un mérite à ce livre : malgré le sujet (le désir féminin en particulier, l'amour, le sexe), jamais je n'ai eu l'impression d'être dans un livre pornographique, ni en position de voyeuse. Les descriptions et récits sont plutôt délicats, même si parfois, c'est un peu « cru »... mais en tout cas, on est loin de la pornographie, et c'est plutôt positif en ce qui me concerne, tant cet aspect dans certains livres est, pour moi, rédhibitoire.

En réalité, plusieurs histoires s'imbriquent dans ce roman de presque 700 pages : celle de Fizz et du journaliste, celle de la famille du jeune homme, celle de Catherine et Syed, plusieurs décennies auparavant, mais aussi les différents récits élaborés par le journaliste qui s'imbriquent dans l'histoire principale. Personnellement, ce sont ces histoires que j'ai le moins aimées : elles n'apportent pas, pour moi, grand-chose au récit lui-même, sinon nous dire que le jeune homme a l'esprit torturé et est incapable d'écrire. Pas de quoi en faire des dizaines de pages, à mon avis... Ceci dit, le récit principal est celui d'une quête de soi, qui aboutit à un renversement total de situation, de valeurs, à un changement radical dans la perception de la vie du narrateur. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé cet aspect, qui donne finalement un sens au chaos apparent du récit.

Bref, c'est un roman que j'ai plutôt bien aimé malgré ces différents points que vous jugerez peut-être négatifs : l'écriture est belle, poétique, le récit est prenant, et si j'ai eu du mal à le lire, ce n'est pas par manque d'intérêt, mais par manque de temps, tout simplement ! A partir du moment où j'ai eu plus de temps pour m'y mettre sérieusement, je l'ai plutôt dévoré !

Paru aux éditions LGF (Le Livre de Poche), 2007. ISBN : 978-2-253-11801-5.

2 commentaires:

  1. J'ai apprécié ce livre, mais plus encore son dernier titre traduit en français, "La vallée des masques", vraiment très réussi, je te le conseille (pas d'histoire de couple !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note ! Merci pour l'info et ton fidèle passage ici !

      Supprimer