En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

mercredi 7 décembre 2011

Princesse Sara, tome 1 : Pour une mine de diamants, de Audrey Alwett, Nora Moretti et Claudia Boccato



Tout le monde, ou presque, connaît l'histoire de Sara Crewe, cette jeune fille arrivant des Indes au pensionnat de Miss Minchin, à Londres. Son père est riche, très riche même, et à son arrivée, Miss Minchin la prend en grippe mais fait bonne figure, voyant là son intérêt et celui de son pensionnat : une jeune fille de la qualité de Sara ne peut que redorer le blason de son école.
Ce tome 1 raconte les dernières heures de Sara avec son père avant son retour aux Indes, son arrivée au pensionnat, et jusqu'à son anniversaire et la nouvelle de la mort de M. Crewe.

Audrey Alwett est de ma génération, et a vu, comme moi, le dessin animé Princesse Sara à la télévision quand elle était petite. Et je suppose qu'elle n'est pas la seule, ses collaboratrices sont sans doute du même âge ou à peu près. Et ça se sent. Et c'est très bien comme ça.
Dans ce que j'avais lu à propos de cette série, j'avais compris que Audrey Alwett voulait adapter en bande dessinée le livre, en restant plus fidèle à l'original que ne l'était le dessin animé. Tout en y apportant une touche personnelle, visible en particulier par la présence d'automates qui remplacent certains humains (comme Amélia, la sœur de Miss Minchin par exemple dans la série animée, son assistante personnelle dans la bande dessinée, ou Mariette, la gouvernante de Sara). Le dessin est impeccable, relativement fidèle au manga dans l'esprit, avec par ailleurs une vraie personnalité. Côté scénario, je ne connais pas l'original (je ne l'ai encore jamais lu), mais la personnalité de Sara est sensiblement différente de la Sarah du dessin animé : elle est plus pétillante, et sans doute aussi plus pénible pour ses camarades de classes. Ma fille qui découvre actuellement ce premier tome m'a dit pendant que je rédigeais ce billet : "Tu sais, maman, je trouve que Sara, elle fait son intéressante". La vérité sort de la bouche des enfants... j'ai effectivement l'impression que contrairement à l'héroïne du dessin animé, celle-ci se prend réellement pour une princesse. Elle prend quelque peu ses grands airs, tout en étant foncièrement généreuse. Mais comme elle le dit elle-même, c'est facile d'être altruiste quand on a tout. Le serait-elle si elle devait surmonter de nombreuses épreuves ?
L'intérêt de ce premier volume est qu'il pose le contexte, avec notamment un aperçu intéressant tant du luxe qui entoure Sara que de l'importance de son imaginaire. Par ailleurs, on découvre ici le Londres du XIXe siècle et les automates du père de Sara. Je crois avoir vu récemment sur Internet une définition du style Steampunk. J'ai l'impression que cette bande dessinée entre dans ce style assez particulier. Les lecteurs assidus de ce blog me diront si je fais erreur.

En tout cas, pour moi, ce premier tome augure de bonnes choses, et c'est un vrai coup de cœur !

Adapté des œuvres de Frances Hodgson Burnett : A little Princess et Sara Crew : or, What happened at Miss Minchin's boarding school
Paru aux éditions Soleil, 2009 (Blackberry). ISBN : 978-2-30200-768-0.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire