En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

jeudi 19 juillet 2012

Le Bras du Diable, de Julie Waeckerli




Je suis tombée sur ce roman un peu par hasard, en passant devant la librairie Wackenheim à Sélestat, un samedi après-midi. C'est dans cette librairie que j'avais dédicacé La Messagère du Temps en septembre dernier, et, depuis, quand j'ai l'occasion de passer devant le magasin, je regarde souvent si un auteur est là. Le libraire m'a incitée à entrer, m'a présentée à Julie, et nous avons commencé à papoter un peu entre auteurs.

Du coup, je ne pouvais pas partir sans son livre, d'autant plus que le titre me semblait accrocheur, et que j'étais curieuse de savoir ce que Les Nouveaux Auteurs éditent.
Je me suis par la suite informée, j'ai exploré le net, trouvé le blog de Julie Waeckerli et le site officiel de son roman, bref, j'ai pu voir qu'il est encensé partout, et j'en suis vraiment très heureuse pour Julie. C'est une grande chance pour elle que de voir sa carrière d'écrivain lancée de la sorte : nombreux sont les auteurs qui rêveraient d'une telle publicité pour leur premier roman.

Mais alors, ce livre, me direz-vous ? Qu'est-ce que j'en ai pensé ?

Alors c'est toujours un exercice délicat que de chroniquer un livre d'un auteur que l'on a croisé, avec qui on a un peu échangé. Surtout quand, comme moi, on n'est pas aussi emballé que la majorité des lecteurs par le livre en question (même si j'ai passé un très bon moment de lecture).
L'histoire est celle d'un groupe d'adolescents, dans un village alsacien, en plein été. Les jeunes gens s'ennuient ferme, et décident d'organiser une séance de spiritisme qui tourne mal. Dès le lendemain, un meurtre est commis dans le village, et ce n'est que le premier d'une série aussi sanglante qu'effrayante. En parallèle, on suit l'histoire de Berti, un homme de 76 ans atteint de la maladie d'Alzheimer, dont le passé revient par bribes, sous forme de flashs, et qu'il raconte à l'une des jeunes filles de la bande, chez les parents de laquelle il est hébergé.

On a donc affaire là à une histoire policière mêlant ésotérisme et Histoire, puisqu'il est beaucoup question de la Guerre d'Algérie dans ce roman, mais aussi de torture, de violence... On y trouve des adolescents touchants dans la description de leurs premiers émois amoureux, dans leurs doutes et leurs amitiés... L'histoire est bien menée, l'intrigue vraiment bien ficelée, qui tient en haleine de bout en bout, même si j'avais deviné l'identité du meurtrier bien avant la fin (ceci dit, je ne suis pas tout à fait honnête : je n'avais pas tout deviné. Et là, je tire mon chapeau : la fin tient en haleine jusqu'au bout, ou presque). Et, ce qui ne gâte rien, c'est maîtrisé au niveau de l'écriture, même si on sent quelques faiblesses ou tics d'écriture qui m'ont quelque peu parasitée pendant ma lecture.

Alors pourquoi n'est-ce pas un coup de cœur ?
J'avoue que je m'attendais à quelque chose de plus abouti. C'est un sentiment assez bizarre, en fait, et je ne voudrais pas passer pour une insatisfaite chronique ou quelqu'un de trop exigeant. C'est juste que pour moi, il manque quelque chose. Je m'explique. Au cours de ma lecture, j'ai vu une jeune fille, et j'ai eu l'impression que ce roman s'adressait davantage à des adolescents qu'à des adultes. C'est peut-être l'intrigue qui veut ça ? Ou le fait que l'on sent dans son écriture que Julie a vingt ans (ceci dit, j'aurais aimé avoir mené un tel projet à son âge !). C'est donc sans doute le seul reproche que je ferais à ce roman, ce qui est un bien maigre reproche, me direz-vous, en ce sens que la littérature pour adolescents et jeunes adultes recèle des trésors. Il se trouve que j'avais lu les commentaires de certains membres du jury, commentaires assez dithyrambiques, et j'attendais un peu plus, j'attendais plus un roman pour adultes. Du coup, j'ai eu l'impression d'un petit manque de maturité. Mais je vais m'arrêter là, parce que vraiment, compte-tenu de la qualité du récit par ailleurs, on va dire que je pinaille...
Ce livre est, malgré ce petit bémol, un excellent thriller, que les amateurs du genre vont s'arracher. Peut-être aussi que ce qui m'a manqué, c'est justement que le thriller, ce n'est pas forcément le genre que je préfère ? La lecture est tellement subjective...
Bravo, Julie, en tout cas : pour un premier roman, c'est vraiment un coup de maître ! J'ai hâte de lire tes prochains récits : ta plume est plus que prometteuse !

Paru aux éditions Les Nouveaux Auteurs, 2012. ISBN : 978-2-8195-0191-6.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire