En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

jeudi 24 mars 2011

SAM 1 : Le Cercle de la prophétie, de Mireille Michèle M.


Lorsque j'ai reçu ce livre au début du mois de mars, j'ai tout de suite admiré deux choses : la couverture et... le code-barre de la 4e de couverture. Eh oui ! La couverture est plutôt belle, le dessin rappelant à la fois les  graphismes amérindiens. Le code-barre est du même acabit, et ça fait plaisir de voir que cet élément aujourd'hui obligatoire sur un livre peut faire l'objet d'une telle recherche graphique. En tout cas, bravo à l'auteur Mathieu Hascoët pour cette belle surprise !

Maintenant que j'ai parlé de l'extérieur, qu'y a-t-il à l'intérieur de ce livre ?
Une histoire qui qui m'a beaucoup plu au départ. On y rencontre Marie au moment de son arrivée au Canada, dans un endroit plutôt solitaire. Elle est écrivain, et s'est donné un mois pour faire ses recherches auprès des communautés amérindiennes qui vivent dans la région. Elle y rencontre Jérémy, et se rend compte très vite que ce sont plus que des recherches sur son livre qu'elle va faire. Il s'agit en fait d'une recherche sur elle-même, sur ses origines, et elle va y apprendre qui elle est en réalité.
Cette première partie m'a pour le moins enchantée. L'élément sous-jacent qui m'a le plus marquée, c'est l'utopie qui se cache derrière : l'homme est « corrompu » par le « Mage noir » qui l'attire grâce à son goût de la richesse et du pouvoir. Suit en toute logique une classique lutte entre le « Bien », représenté par Marie, ses deux soeurs et leurs alliés, et le « Mal », le fameux mage noir et ses créatures hideuses et pestilentielles. Cette lutte, symbolisant aussi le retour à plus de respect envers les autres, les différences, la nature et ses rythmes, m'a particulièrement parlé dans le contexte que nous vivons actuellement, avec la catastrophe nucléaire au Japon et la recherche acharnée de profit, au mépris des rythmes biologiques des hommes comme de la nature. Ce livre est donc particulièrement dans l'air du temps de ce point de vue. Toute la première moitié du livre, qui nous raconte l'initiation de Marie, m'a passionnée et vraiment, je l'ai trouvée bien menée, progressive et tout à fait plausible (ou presque, mais c'est assez bien construit pour l'être).
En revanche, la deuxième partie (à partir du moment où les sœurs se retrouvent), j'ai beaucoup moins accroché, le roman prenant une tournure à laquelle je ne m'attendais pas. J'ai eu l'impression à partir de ce moment-là de rentrer dans un roman pour ado, ce qui m'a à la fois déçue et laissée dubitative.
Sans vouloir trop dévoiler l'histoire, l'irruption de la magie dans ce roman m'a quelque peu perturbée, tant la tournure que prennent les choses est rapide et brutale. La première moitié semble être conçue pour préparer le lecteur à la suite, mais pour moi, passer du « plausible » en tenant compte des croyances d'un peuple à la magie directement m'a laissée un peu sur ma faim dans la mesure où j'ai trouvé la transition un peu « rapide » au niveau de l'écriture. Pour moi, il ne suffit pas de faire penser que la magie existe pour lui donner une existence réelle. Ce n'est pas amené de manière assez subtile à mon goût...
En définitive, j'ai plutôt bien accroché à cette histoire, même si certains passages m'ont donc semblé tirés par la cheveux. En dehors de cette réserve, la lecture est facile et plutôt plaisante. Certains ressorts de l'intrigue sont donc à mon avis trop faciles, presque convenus et le dénouement est attendu, sans trop de surprises. Toutefois, l'intrigue est bien menée, pleine de rebondissements et d'inventivité. Je lirai donc peut-être la suite, si je tombe dessus !
Mais je dirais surtout que ce livre s'adresse avant tout à des adolescents. Ma fille le lira sans doute avec beaucoup de plaisir quand elle sera un peu plus âgée, d'autant plus qu'une partie de l'intrigue se situe au Canada, où réside mon frère, et une autre partie à Brest, où habitent ma sœur... Ça rapproche !

Un grand merci à BOB et au Piment Graphique pour cet intéressant partenariat !

Paru aux éditions Le Piment Graphique, 2010. ISBN : 978-2-9538159-0-0

Petite précision : après quelques recherches, j'ai découvert que le Piment Graphique n'est pas à proprement parler un éditeur, mais une entreprise de communication. Ce qui tend à montrer une fois de plus que le secteur de l'édition du livre est polymorphe. Je ne sais pas encore si c'est une bonne nouvelle...

2 commentaires:

  1. Je suis d'accord pour le graphisme qui est joli. Par contre j avoue avoir eu du mal avec l'écriture et la trame de l'histoire. Intéressant de savoir qu'il s'agit d'une boite de com. A bientot.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, apparemment, ce livre laisse une impression plutôt mitigée. Les différents avis que j'ai lu sont très partagés !
    Merci d'être passé ici !

    RépondreSupprimer