En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

vendredi 14 octobre 2011

1Q84, livre 1, Avril-Juin, de Haruki Murakami


Il y a des livres, comme ça, où 500 pages ne font pas peur. Où 500 pages, c'est bien trop peu. Où on en redemande. Encore. Parce qu'il y a des livres qui sont porteurs d'un véritable souffle épique, d'une histoire prenante, exigeante, incroyable.

1Q84 est l'un de ceux-là. La bonne nouvelle, c'est que le tome 2 est paru et que le tome 3 va suivre. Alors j'ai déjà acheté le tome 2, et je guetterai le tome 3.

Pourquoi un tel enthousiasme ? Je ne sais pas trop au juste. Et je n'ai pas réellement envie de le dire ici, c'est très intime, très personnel. Pourquoi ce billet, alors, si je ne peux pas en parler ?
Parce que ce livre, c'est l'histoire d'Aomamé, d'une part, de Tengo d'autre part. Et d'autres personnages, étranges, bizarres, attachants, aussi. Ayumi, Tamaru, la vieille femme, Komatsu, la petite amie, Fukaéri, le professeur Ebisuno... des personnages attachants, oui, mystérieux, assez incroyables et pourtant terriblement crédibles.
Ce roman, c'est aussi une autoroute bondée sans raison apparente, deux lunes au lieu d'une seule, une année bizarre, une secte, des meurtres, de la bonne conscience malgré les horreurs commises, d'autres horreurs, un roman, best-seller, même, dont l'auteur n'est pas l'auteur, des personnages inconnus qui changent de taille, des choses incompréhensibles...
En dire plus m'est impossible, parce que je n'ai lu que le premier livre. Il me faudrait connaître les trois pour être plus précise, pour mieux saisir les tenants et les aboutissants. Là, pour l'instant, je nage en plein mystère.

Alors si je suis si heureuse, c'est justement parce que je sais qu'il y a encore deux livres à lire, pour que l'histoire soit révélée, qu'elle soit complétée. Ce roman est magnifique, tout simplement. J'ai été happée dès les premières lignes par ce monde si semblable au nôtre et pourtant si éloigné.
Nous sommes au Japon, en avril 1984. Et très vite, Aomamé remarque que des petites choses ont changé. Des uniformes, des faits dont elle n'a pas connaissance... il n'y a que deux solutions : soit elle est folle, soit... c'est le monde qui l'est devenu. Elle continue à vivre, malgré ces petites bizarreries qui semblent n'avoir que peu d'influence sur le monde qui l'entoure. Et pourtant, cette influence se fait grandissante, de plus en plus prégnante. Une torsion, un décalage, dans le temps et dans l'espace, et les choses changent. Le monde change.
C'est le premier roman de Haruki Murakami que j'ai la chance de lire, et je dois dire que je suis subjuguée. Le texte est beau, bien construit (bien sûr, je ne sais pas lire le Japonais, alors je ne peux que rendre hommage à la traductrice, qui a fait un travail fabuleux), l'auteur distille les informations, et même quand on pense avoir compris, on en apprend un peu plus un peu plus loin, et ce qu'on lit éclaire tout ce qu'on a déjà vu d'un jour nouveau... J'ai parfois l'impression qu'il y a des redites, malgré tout. Mais c'est sans doute voulu : les éléments se mettent en place avec la répétition-ajout d'éléments nouveaux. Et je dois avouer que pour quelqu'un comme moi, qui a l'esprit d'escalier, ces répétitions sont particulièrement bienvenues : elles me permettent de mieux mettre en lien les différents faits. L'univers décrit est précis, envoûtant, étrange et en même temps étrangement familier. Les mots et les phrases sont vraiment d'une beauté à couper le souffle, et sans être pour autant hypnotisée par ma lecture, je dois avouer que je n'avais qu'une hâte : m'y replonger pour en savoir plus, tout en regrettant d'avancer si vite...


les matchs de la rentrée littéraire

J'ai au départ choisi ce livre dans le cadre de l'opération « Les Matchs de la rentrée littéraire », organisée par Price Minister (que je remercie vivement au passage de m'avoir permis de découvrir ce magnifique roman !). Et non seulement j'en suis très heureuse, comme vous avez pu le comprendre, mais je vais de ce pas me plonger dans la suite, parce que l'impatience me gagne : que vont devenir Tengo et Aomamé ? Où est donc passée Fukaéri ? Que va devenir la fillette recueillie par la vieille femme ?

Paru aux éditions Belfond, 2011. ISBN : 978-2-7144-4707-4.

Le billet de Clara, qui est tout aussi enthousiaste que moi, et qui conduit à d'autres !

3 commentaires:

  1. Quel avis enthousiaste ! Il faudra que je me mette à lire Murakami :)

    RépondreSupprimer
  2. Si je n'avais pas deux autres lectures urgentes et une troisième en cours, le livre 2 serait déjà commencé... :)

    RépondreSupprimer
  3. Oui ce livre est envoûtant, je suis une inconditionnelle de cet auteur ! Mes préférés sont La fin des temps et Kafka sur le rivage... bonne lecture !

    RépondreSupprimer