En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

dimanche 30 octobre 2011

Tableaux, de Sébastien Chamayou



Ce petit recueil de nouvelles regroupe dix textes ayant pour point commun la contemplation d'œuvres d'art pictural. Des tableaux, comme l'indique le titre du recueil, que l'auteur s'amuse à écrire avec un point de vue pour le moins original. Selon les cas, selon les textes, le narrateur se trouve soit dans le tableau, soit en train de le regarder, et à chaque fois que l'on a un point de vue "extérieur", celui-ci fait écho à ce que vit le narrateur. Si je n'ai pas du tout accroché aux deux premières nouvelles, j'ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé les suivantes. L'auteur a un style très poétique, parfois même un peu hermétique, mais une fois passées les premières pages, j'ai pu rentrer dans ces textes avec beaucoup de plaisir.

Les nouvelles les plus réussies, pour moi, sont celles qui s'intitulent "Triptyque", en trois parties, donc. Sans doute parce qu'elles reprennent des thèmes qui me sont chers. Ces nouvelles racontent en effet la Semaine Sainte, avec pour chacune d'entre elles le point de vue d'un témoin de l'histoire. Il s'agit à chaque fois de textes introspectifs, où l'on suit les pensées du narrateur, qui décrit la scène avec ses yeux et toute la subjectivité que cela suppose.
Si je ne devais retenir qu'un seul texte, ce serait en fait ce Triptyque, que j'ai trouvé magnifiquement bien écrit. Le retour à des textes plus "terre-à-terre" a été douloureux, parce que je n'ai pas trouvé dans les derniers, ni dans les premiers d'ailleurs, la force qu'il y a dans ces trois tableaux.

J'ai donc un regard assez mitigé sur ce recueil, parce que j’avoue ne pas avoir gardé de souvenir transcendant des autres nouvelles. J’ai malgré tout beaucoup apprécié le texte évoquant l’histoire d’Antigone, ainsi que celui qui parle de Fra Angelico, qui m’ont également transportée dans un autre monde… Pour les autres, je ne saurais qu’en dire, malheureusement : les deux premières, ainsi que le poème d’ouverture, m’ont paru assez hermétiques, ou alors je suis passée complètement à côté…
Malgré ce gros bémol, je suis vraiment très, très heureuse d'avoir pu le lire, parce que rien que le Triptyque valait le coup ! J’en ai même relu les textes tellement je les ai trouvés beaux, alors que je suis peut-être passée plus vite sur d’autres… allez savoir. Il y a des fois, dans ces moments de lecture, où le lecteur est comme happé par le texte, quand l’auteur y a mis ce petit quelque chose capable de toucher au plus profond. Je crois que c’est finalement ce qui s’est passé avec ce Triptyque, ces trois textes magnifiques qui éclairent d’une autre façon l’une des pages fondatrices du Christianisme.

Un grand merci, donc, aux Agents Littéraires et à la Société des Écrivains de m'avoir envoyé ce petit livre !

Paru aux éditions Société des Écrivains, 2011. ISBN : 978-2-7483-6664-8

4 commentaires:

  1. Une bonne idée de départ... Dommage que seul le Triptyque ait emporté ton adhésion.

    RépondreSupprimer
  2. @ Gwenaelle : Oui, c'est un peu dommage, mais je suis quand même ravie : même si seule la moitié des nouvelles m'ont conquises, ça valait le coup !

    RépondreSupprimer
  3. Très beau recueil, les deux nouvelles les plus intenses pour moi sont celles qui ouvrent et terminent le recueil :attraction et le dernier tableau ! d'une très belle poésie !
    Valery.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas trop nouvelle... Sinon je t'ai taguée... Rdv là : http://lireenligne.blogspot.com/2011/11/tiens-tiens-tiens-une-tag.html
    pour connaitre les règles, si tu es tentée...

    RépondreSupprimer