En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

lundi 7 avril 2014

L'Homosexualité en vérité, de Philippe Arino


Lors des débats sur le projet de loi permettant l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe, je suis tombée plusieurs fois sur le site de Philippe Ariño et son propos m'avait beaucoup intéressée dans la mesure où il apportait des éléments importants pour moi, qui ne connais pas grand-chose à l'homosexualité (il faut bien avouer ses lacunes !).
J'ai donc ouvert cet ouvrage avec une grande curiosité. C'est un livre très court (95 pages), construit en trois parties sous forme de questions-réponses.
Dans la première partie, l'auteur s'attache à définir l'homosexualité ("L'homosexualité, qu'est-ce que c'est et que dit-elle de moi ?"), dans la seconde partie, il aborde plus particulièrement la question du désir homosexuel ("Que faire du désir homosexuel si je le ressens en moi de manière persistante ?"). Enfin, dans la troisième partie ("Si je suis croyant et homo, comment je fais ?"), il replace l'homosexualité dans la perspective catholique et montre que, malgré ce que l'on en dit en général, l'Église a un chemin de sainteté à proposer à chacun, y compris aux personnes homosexuelles (que donc, elle ne voue pas à l'enfer et qu'elle ne rejette pas, loin de là).

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage, même si, parfois, il est quelque peu ardu pour quelqu'un qui ne connaît rien à l'homosexualité. Il aborde de manière assez pointue ce qu'est l'homosexualité, mais ce qu e j'ai vraiment apprécié, c'est que l'auteur, bien qu'homosexuel lui-même, ne rentre pas dans le politiquement correct en cachant la réalité du vécu chez les personnes homosexuelles. Il parle aussi bien des tabous que des difficultés rencontrées, en se basant non seulement sur sa propre expérience, mais aussi sur les rencontres et les connaissances qu'il a dans le "milieu homosexuel"; Il s'agit donc d'observations de l'intérieur sur une longue période, et non pas d'une enquête d'opinion à un instant "t" dans le contexte du vote de la loi sur le mariage.

Si les observation de Philippe Ariño dans les deux premières parties ne semblent pas très réjouissantes, la dernière partie, elle, est très positive et optimiste. Elle ouvre un autre chemin que celui que montre la société dans son ensemble qui, en autorisant les homosexuels à être "comme tout le monde", finit par les enfermer dans leur différence alors qu'une personne ne peut pas se limiter à son orientation sexuelle. Le chemin mis en lumière par l'auteur, et proposé par l'Église, celui de la continence, sublime en quelque sorte le désir homosexuel et rend à la personne sa dignité d'être humain, fils ou fille de Dieu. C'est finalement un chemin de vie, fécond lui aussi, mais d'une tout autre manière que ce que l'on entend habituellement par "fécondité" (le fait de pouvoir avoir des enfants).
L'auteur ne mâche pas ses mots, il écrit comme il parle et le propos est fort, dérangeant, sans concessions ni états d'âme. Et il est courageux dans la société d'aujourd'hui qui n'hésite pas à taxer d'homophobie toute personne dont le discours n'est pas conforme au "diktat" égalitariste des lobbys LGBTI. Rien que pour entendre un autre son de cloche, ce livre est à lire absolument.

Paru aux éditions Frédéric Aimard Editeur, 2012. ISBN : 978-2-9536078-8-8.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire