En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

lundi 2 mai 2011

Une Pièce montée, de Blandine Le Callet



« Une Pièce montée », c'est le récit d'un mariage. Le mariage de Vincent et Bérengère, deux jeunes gens de bonne famille, beaux, intelligents, riches. Ils ont tout pour eux, la vie les a gâtés, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais le récit qui nous est fait ici montre une réalité tout autre. A travers neuf paires d'yeux, neuf personnes différentes, les mariés et sept personnes qui les connaissent plus ou moins bien observent, racontent, décryptent la journée.
Le lecteur fait ainsi la connaissance, outre de Vincent et de Bérengère, du curé de la paroisse où ils se marient, et de quelques membres de la famille de Bérengère : Pauline, sa nièce, Madeleine, sa grand-mère, Hélène, sa tante, Marie, sa sœur, Jean-Philippe, son oncle, ainsi que celle de Damien, son collègue. A travers leurs regards, le lecteur apprend l'histoire du couple, leur rencontre, les préparatifs du mariage, mais découvre aussi toute une famille, son fonctionnement,les non-dits, les relations, les déceptions, les frustrations, tout ce qui fait la vie d'une famille, qui remonte à la surface.
Plus que cela, chaque personnage a sa vision personnelle des événements qui se déroulent sous les yeux du lecteur. Chacun d'entre eux est attachant, humain, avec ses travers, ses richesses et ses souffrances, et les points de vue variés donnent comme une vision en mosaïque, en kaléidoscope, de cette famille qui pourrait être n'importe quelle famille. On voit les affections, les animosités se révéler, et le tour de force de l'écrivain est de parvenir à reconstituer ici, uniquement par l'observation de la scène depuis différents points de vue, une vision globale de cette journée, chaque personnage complétant et explicitant ce qu'a observé le précédent, comme les pièces d'un puzzle s'ajustent pour donner un tableau ressemblant dans les moindres détails à la scène réelle dont il est la reproduction.

C'est également le tableau d'une famille, complexe, forcément, qui est dressé. Dans chaque famille, il y a le vilain petit canard, le réprouvé, le ou la préféré(e), celui dont on préférerait qu'il ait une autre vie ; il y a les doutes, la sauvegarde des apparences à tout prix, les non-dits, les secrets, les joies et les peines, les deuils, la vie qui va...
J'ai été touchée par ce roman, qui sonne et résonne si juste et dépeint à merveille la vie de famille telle qu'on peut la connaître. Le ton est parfois grave ou caustique, souvent drôle, mais surtout très tendre. On est là dans un milieu aisé, bien sûr, et les descriptions qui sont faites de la famille ne sont bien entendu pas à "coller" sur toutes les familles de France et de Navarre. L'aspect lisse du beau mariage où tout doit être parfait reflète très bien ce dont rêvent toutes les mariées (ou presque) et ce jour qui doit être le plus beau et le plus exceptionnel de leur vie. Mais sous le vernis, dès qu'on gratte un peu, là comme ailleurs, et quel que soit le milieu, on se heurte à la réalité, celle qui fait la "vraie" vie, en-dehors de ce jour si particulier qu'est celui du mariage : les caractères, la réalité des personnes, de leurs tracas quotidiens, leurs envies, leurs rêves... et il n'y a pas besoin d'avoir beaucoup d'argent pour cela... J'ai un peu "tiqué" sur la vision quelque peu pessimiste de la famille qui transpire dans ce récit, mais la fin ouverte laisse la possibilité d'un espoir en ce couple, certes imparfait, mais qui n'a pas moins de chances qu'un autre de réussir sa vie...
C'est donc une jolie découverte que ce roman, alors merci à Gwen qui, la première, avec son atelier d'écriture, a attiré mon attention dessus !

Paru aux éditions LGF (Le Livre de Poche), 2007. ISBN : 978-2-253-11931-9

2 commentaires:

  1. Je l'ai lu et je me souviens avoir été déçue, mais je ne sais même plus par quoi. Enfin, si mes souvenirs sont bons... (^.^)

    RépondreSupprimer
  2. J'avais trouvé quelques scènes un peu cliché par contre, je pense que je me régalerai avec la Ballade de Lila K quand il sortira en poche. Et ravie de t'avoir aiguillée vers ce roman s'il t'a plu! :-)

    RépondreSupprimer