En passant...



Voici un petit aperçu de mes lectures,
passées ou en cours.

Et comme un blog se nourrit aussi
des commentaires de ses lecteurs,
n'hésitez pas à vous exprimer, vous aussi !

samedi 23 novembre 2013

Astérix chez les Pictes, de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad


Astérix, c'est toute mon enfance. Dire que j'ai appris l'histoire de France grâce à lui serait sans doute aller trop loin, mais avec Yoko Tsuno et Tintin, Astérix et Obélix font partie de ces héros qui ont bercé mes jeunes années et avec lesquels j'ai appris à lire. C'est pourquoi je regarde toujours avec beaucoup de curiosité chaque nouvel album qui sort et que celui-ci n'a pas fait exception. Parce que pour la première fois, ce n'est pas Uderzo qui est aux commandes. Alors il y avait, en plus de l'attrait d'un nouvel album, la curiosité. Que devient Astérix (et avec lui, tous les villageois que nous connaissons si bien) entre les mains de ses nouveaux auteurs ?

Ben... disons-le tout net : Rien.
Enfin si, l'histoire est là, l'aventure aussi. Les auteurs n'ont pas pris beaucoup de risques : la trame ressemble pas mal à d'autres, comme Astérix chez les Belges, Astérix chez les Bretons ou autres. En gros, un "perturbateur" étranger débarque par un moyen quelconque dans le village, et il a besoin d'Astérix et d'Obélix pour résoudre une situation difficile pour lui et pour son village.
Sauf que, d'habitude, c'est drôle. Très drôle, même.
Et pas ici. Ici, c'est simplement une aventure banale, où Astérix et Obélix viennent en aide à un Picte qui a débarqué de manière assez étrange dans le village. Il y a bien des éléments comiques (et le comique de répétition fonctionne plutôt bien ici, je dirais), avec des références au "patrimoine" musical (chansons anglo-saxonnes en particulier). Encore faut-il bien connaître ces références ! Et en dehors de ça, le comique est loin, très loin...

Je n'irai pas plus avant, j'aurais peur de démolir brutalement et méchamment cet album, alors que mes enfants, qui n'ont pas mon vécu "bédéesque" ont apprécié cette histoire (ils n'ont pas connu la grande époque du Tour de Gaule ou de La Serpe d'Or...). Seulement, quand mon petit garçon de 9 ans a lu cet album, je n'ai pas entendu, comme pour les autres albums que je lui ai mis entre les mains, les grands éclats de rire auxquels il m'a habituée...
C'est décidé : cette année, pour Noël, j'investis.
Dans les premiers albums. Histoire de leur permettre de savourer.

Paru aux éditions Albert René, 2013. ISBN : 978-2-86497-266-2.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire